DSC05740_edited.jpg

À propos

tant que les larmes,

sur les morts, couleront ;
tant que les esclaves, sans le savoir,

vivront ;
tant que les maîtres,

dans leurs mains, les tiendront ;
jamais, leurs mots en paroles ne deviendront :

       la balade des gens libres.

« La balade des gens libres »

Daniel Viragh est poête et musicien canadien. Bilingue, il écrit en français et en anglais, et habite à Vancouver (Colombie-Britannique).

D'origine montréalaise, il fut éduqué à l'Université McGill et à la University of California, Berkeley. Avant de devenir vancouverois, il a vécu en Hongrie, en Californie, et au Japon.

Sa poésie comble le fossé entre l'universel et le personnel. Il a publié quatre recueils de poésie.

En été, il anime des cercles de chant chaque semaine à English Bay Beach à Vancouver.

Son devenir,
il faut le deviner :
et ensuite, il faut l’être.

Pas assez de vivre,
la vie dans la vie,
il faut

creuser, pour se
définir,
pour être son seul

maître ;

« Devenir, pour ensuite l’être »