J’suis pas intéressé

Dernière mise à jour : 10 févr.

J’suis pas intéressé

par tes lois

par ta foi

par ton Dieu -- bref --

par ces croyances inutiles --

Dis-moi, plutôt ce que ces choses veulent

dire, ce qu'elles représentent,

pour toi, pour l'autre.

Je ne serai conquis par aucune règle ;

bifurqué par aucune exigence éphémère ;

dompté par nulle persévérance intransigeante.

Ne me demande pas, d'aller au-delà : j'y suis déjà, parti pris ;

ne me dis pas « c'est de ma faute », ou de la tienne ;

ne me crois pas intolérant envers tes souffrances.

Je ne suis nul autre, que celui que tu vois ;

je ne suis ni ange, ni maladroit ;

je ne suis ni gendarme, ni monstre ou bougre.

Cesse de m'injurier avec tes promesses

et tes larmes, par ta cavalcade ;

suis-je assez maussade, pour t'entendre renifler ?

Je ne suis ni cidre, ni vin, ni branche empoisonnée ;

je n'ai ni frère, ni sœur, ni famille persécutée ;

je suis un homme et j'ai une âme :

je t'offre ma flamme,

un point

c'est tout.