Je viens vers toi

Je viens vers toi

des montagnes et des sables

de l'Ouest ;

je viens vers toi,

pour te dire, d'oublier,

tout ce qui reste

de notre amour ; je viens

vers toi spontanément,

et ayant signé,

mon plaidoyer. Je viens

vers toi en mendiant,

et n'ayant toujours

pas pu payer,

mon loyer.

Je viens vers toi,

comme le vent,

et comme les gens,

sans armes;

je viens vers toi

en brandissant,

mon amertume et

mon calme. Je viens

vers toi tout nu,

tout comme la tour Eiffel ;

je viens vers toi

tout cru, ayant supprimé

mes exigences,

et sans avoir bu.

Je viens vers toi,

comme le kaléidoscope,

de midi. Je viens te

jouer des tours ;

je viens empêcher,

la foudre et le

paradis.