Tous ceux

Tous ceux, que l’on a perdu ;

tous ceux, que l’on a oublié :

quelles étaient leurs peines,

lesquels, leurs péchés ?


Quand sont-ils venus,

leurs âmes revendre ?

Quand ont-ils vécu,

pour que la loi, ne les défende ?


Pourquoi ne jouissent-ils pas toujours,

d’une mémoire solennelle ?

Quand seront-ils enfin,

libres de leurs chaînes mortelles ?


À qui auront-ils droit,

leur solde, revendiquer ?

Quand pourront-ils avoir,

leurs derniers vœux, exaucés ?


Quand nous pourrons tous,

un-à-un les compter :

là pourrons-nous vivre

sans tort et sans regret.